Look at me now, I’m so tough
Life all in all made me grow rough
Always throwing in a hard punch or a loud laugh
Can’t see me cry, can’t hear me cough
Do you still think I’m not enough ?

I know I’m in the right place
Only when the contract says that’s the case
Nodding to it, but never accepting the praise
Stuck as a fraud I can’t keep up the pace
I promise you, this one is my real face

I can become whatever you want me to be
Today I will wear on my placeholder personality
Punk chains, so you’ll think I’m scrappy
Colours, so you’ll find me pretty
A smile, so you’ll believe I’m happy

I’m an actor without a stage
Hiding behind those props for umbrage
My collection of masks is nothing but a cage
Adding another one, just so we’re on the same page
Can’t afford to drop any, you’d see the beige

Trying to look inside, I have to realize
That the real me has been buried, now accept its demise
You want to see my soft side, here’s my compromise
I can make up for that, prove I’m not like those other guys
And add on top of my wolf’s clothing a sheep’s disguise.

***

Regarde, je suis un dur moi aussi
Les aléas de la vie m’ont ainsi endurci
Brutalement je frappe, bruyamment je ris
Les pleurs et les maux de mon corps ont fui
Ne crois-tu pas que je suis un être abouti ?

Je sais que je me trouve au bon endroit
Seulement car c’est écrit sur mon contrat
Aux compliments j’acquiesce, mais jamais je ne les reçois
Piégé dans mon bluff, le tempo ne m’attend pas
Je te le promets, mon vrai visage c’est celui-là

Je peux devenir tout ce que tu peux souhaiter
Aujourd’hui je vais porter, sur mon insipide personnalité
Des chaînes de loubard, trouve-moi de la pugnacité
Des belles couleurs, sois ébloui par ma beauté
Un grand sourire, crois en mon alacrité

Je suis un acteur sans plateau de tournage
Caché dans l’ombre, derrière ces trucages
Ma collection de masques n’est qu’une cage
J’en rajoute un, histoire d’être à la page
Je suis si fade sans tout ce maquillage

Je me rends compte, en regardant à l’intérieur
Que le véritable moi est déjà passé à l’incinérateur
Tu veux savoir si sous les briques, il y a un cœur
Je peux t’arranger ça, te prouver que je suis supérieur
Et ajouter sur mon déguisement une hypocrite douceur.

⤧  Historiette suivante Trypophobie ⤧  Historiette précédente Déluge de lémures