Je m’appelle Tiger c’est ce que tout le monde dit
En vrai c’était Marcus mais devant Tiger il a fui
C’est con d’avoir peur, en fait ce tout le monde il ment
Faut juste savoir qu’il est pas méchant, c’est ça l’astuce
Ces tout le monde, c’est mon monde d’ici
Un monde de gens sourds trop isolés pour avoir grandi
Bien à l’image du bourg, trop paumé trop étroit
Je suis né dans les nauséabondes j’ai pas trop eu le choix

Quand on vous colle un blaze, vous il vous suit ?
C’est juste ma peluche à la base, quand je disais rien en primaire
Je me cachais un peu derrière, dans le genre timide
Mais ce mioche qui se croit caïd faut lui faire ravaler ses conneries
J’attends qu’il arrête, on m’avait appris la patience
Mais l’autre tient le doudou, et à la cantine j’volais les fourchettes
J’inflige ma première griffure, je plaide self-défense
Et depuis ce sale coup on me prend pour un dur

C’est facile de dire qu’c’est qu’une histoire de marmots
Mais dans une ville si petite y a pas d’espace pour laisser les esprits grandir
On copie papa on copie maman et un soir, en terrasse,
‘suffit qu’on ait bu trop, ‘suffit qu’tu me causes sèchement
Et bam le taciturne retourne sa Heineken
Le verre se brise l’alcool éclabousse ta figure
Rien de grave, coup de bol, mais sous ta mâchoire ça saigne
Parallèles, trois traits, trois griffes, Tiger est redevenu agressif

J’ai essayé souvent de me barrer de ce trou
Mais à chaque fois le destin me dit “défaut d’argent”
J’ai essayé putain de calmer mes colères
Sauf que la mettre sous verrou me rend juste plus véner
Non, please, pitié te casse pas
Je veux juste discuter, pourquoi t’as peur de moi
C’est qu’on m’a dit “extériorise”, sans jamais dire comment
Je suis prêt à t’écouter, explique-moi maintenant

D’une naïveté modeste j’ai essayé d’y croire
Que t’es pas foutu dès la naissance
La vérité est sans espoir, si t’as pas eu de chance
Le futur est têtu, t’y es né, t’y restes !
Tu viens au monde et chacun t’attribue
Une étiquette, un statut, un rôle, et une sale gueule
Ou tu nais James Bond, ou tu nais dans le fossé
Mon chemin est tout tracé, je le sais que je finirai seul

Je vais pas pleurer, je vous jure que je vais pas chialer
D’toute façon j’ai pas appris, les seuls trucs qui sortent de moi
Sont ma pisse, mon vomi, et cet uppercut soudain
Personne connaît ma voix, on me reconnaît aux poings
J’en voulais pas de Tiger j’suis allergique aux chats
Je préfère Crow, Eagle, Butterfly
Pour pouvoir prendre de la hauteur, m’envoler de ce trou à rats
Voir si au loin y a pas plus beau avant mes funérailles

⤧  Historiette suivante Télécommunication ⤧  Historiette précédente Ouateux